Des garanties d’assurance complémentaires santé ?

Selon l’UNOCAM, l ’assurance complémentaire santé assure la prise en charge d’une personne ainsi que celle de toute sa famille. Cela peut se présenter d’une manière individuelle ou en groupe à titre d’entreprise ou de collectif.

Il faut noter que tous les organismes de prévoyance disposent de codes qui les régissent. Par exemple, le code de la mutualité contient des dispositions applicables aux mutuelles, tandis que le code des assurances est applicables aux compagnies d’assurances. Quant au code de la sécurité sociale, il est applicable pour les institutions de prévoyance.

En ce qui concerne les garanties, ces organismes peuvent en proposer directement ou à travers des commerciaux salariés ou indépendants : agents généraux, des courtiers en assurances…

La commercialisation

La commercialisation peut être effectuée d’une manière directe c’est-à-dire en face à face. Mais, il peut aussi se faire à distance, par internet et par correspondance, mais aussi au guichet d’une banque ou au domicile des assurés.

Quelle que soit la méthode commerciale, Il faut noter que les intermédiaires devront fournir un document écrit à l’intention des adhérents pour justifier que la garantie octroyée réponde bien aux besoins de ces derniers.

L’assurance complémentaire santé individuelle est avantageuse pour les personnes qui souhaitent choisir librement leurs garanties, car ainsi, elles peuvent opter pour celles qui sont les plus adaptées à leurs budgets.

Les besoins de tous les adhérents sont variés et différents en fonction de l’âge, et de la composition familiale. En effet, l’assurance maladie obligatoire et les organismes de prévoyance estiment que les risques de dépenses médicales deviennent importants au-delà de la cinquantaine. Cela explique que l’âge des assurés est déterminant quand il s’agit des besoins en complémentaire santé. A ce sujet, il est indispensable de bien réfléchir en particulier sur les éventuelles consommations médicales de toute la famille. Cette anticipation vous permet d’éviter tout éventuel risque. En outre, se poser les questions adéquates peut aussi vous aider à choisir la meilleure des assurances complémentaires.

En voici quelques-unes qui s’avèrent être importantes

Les questions

Dans quel cas le traitement d’orthodontie est-il nécessaire ? Les enfants de 10 à 12 ans ont-ils vraiment besoin de ce traitement?

Les frais optiques sont-ils couverts ? Étant donné le désengagement de la sécurité sociale pour ce poste, quelle serait la hauteur du forfait annuel, pour les montures et les verres ?

En cas d’hospitalisation, les organismes de prévoyance participent-ils aux dépassements d’honoraires des praticiens (chirurgien, anesthésiste) ? Qu’en est-il de la chambre particulière ? Pour combien de temps cette prise en charge est-elle valable et à quelle hauteur ?

Pour les soins courants, est-il possible de se faire consulter auprès de praticiens sollicitant des dépassements d’honoraires ?

Pour les postes qui sont mal remboursés comme le poste dentaire, quel est le niveau de la prise en charge des prothèses dentaires, des appareils amovibles ou fixes ? Les bridges sont-ils pris en charge ? Les techniques non remboursées comme l’implantologie, la parodontologie ou l’orthodontie adulte sont-elles concernées ?

Quel que soit le statut des adhérents, il existe de nombreuses offres de garanties pour chaque situation, qu’on soit célibataire, étudiant…

Le critère financier

La possibilité financière compte aussi parmi les critères importants dans le choix de la garantie. À part les questions ci-dessus, déterminez aussi le budget que vous souhaiterez y consacrer. Pour les adhérents qui ont des budgets restreints, ils peuvent solliciter une aide à l’acquisition d’une complémentaire santé à travers l’ACS. Mais, pour pouvoir en bénéficier, certains critères doivent être pris en compte. Entre autres, que les ressources ne soient pas au-delà de 35 % du plafond CMU-C, en sachant qu’en plus, l’aide peut varier en fonction des bénéficiaires.

Kommentare

Souscrire une complémentaire santé est actuellement une démarche courante pour que les frais médicaux soient bien remboursés. En effet, l'Assurance maladie ne rembourse que partellement les dépenses en optique, en hospitalisation, en pharmacie, en dentaire, en analyse médicale, en honoraire du médecin, etc. Cependant pour profiter au maximum de ce remboursement supplémentaire, il faut savoir sélectionner la plus adaptée à votre profil santé, à votre situation et à votre budget.

 

Comment souscrire une complémentaire santé ?

 

Pour profiter au maximum d'un remboursement mutuelle, voici les étapes à suivre:

  • analyser ses besoins santé réels (avez-vous des besoins santé spécifiquesou juste de l'essentiel?)
  • analyser sa possibilité financière
  • déterminer si vous souhaitez aussi inclure votre conjoint et/ou vos enfants de moins de 19 ans dans la garantie
  • vérifier si votre médecin est conventionné
  • demander des devis complémentaires santé sur Internet par exemple
  • comparer les garanties santé ainsi que les tarifs mutuelle pour mettre la main sur la garantie santé qui présente un bon rapport qualité-prix
  • si vous décidez de souscrire en ligne, télécharger les formulaires d'adhésion mutuelle, les remplir et envoyer une copie à l'assureur

Si l'adhérent a choisi une mutuelle sans délai de carence, la prise en charge des frais médicaux est immédiate.

 

Exemple: la mutuelle santé pas chère

 

Faute de budget, certains usagers font l'impasse sur certains soins et traitements pour restreindre les dépenses de santé . Cependant, il faut savoir qu'il existe actuellement des offres mutuelles pas chères. Néanmoins, le niveau de remboursement proposé par ce type de formule complémentaire santé n'est pas élevé. Il y a aussi l'Aide Complémentaire santé ou ACS à demander auprès de la CPAM. Il s'agit d'une aide financière qui permet de souscrire une complémentaire santé de son choix. Son montant dépend de l'âge du demandeur.

Exemple: la mutuelle pour les retraités

Souvent les salariés bénéficient de la couverture maladie collective imposée par l'employeur. Cependant, quand ils quittent l'entreprise à la retraite, le paiement de la cotisation mutuelle périodique est désormais à leur charge. Cela peut imputer une grande partie du budget du ménage, surtout qu'à la retraite les revenus ne sont plus importants. Pour cette raison justement il y a la mutuelle pour les retraités qui en plus de rembourser convenablement les frais médicaux propose aussi des services d'aide à la personne.

Kommentare
Mehr

Herzlich willkommen!



Sie sind Besucher Nr.

Kostenlose Webseite von Beepworld
 
Verantwortlich für den Inhalt dieser Seite ist ausschließlich der
Autor dieser Homepage, kontaktierbar über dieses Formular!